Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNDR FO

UNDR FO

Union Nationale FO des Personnels des services des Départements et des Régions

Publié le par unpsdr-fo

Voilà bientôt 9 mois que le gouvernement Ayrault a pris ses fonctions et 5 mois que la« Grande » conférence sociale s'est tenue. Quel bilan pour le service public, la fonction publique, ses fonctionnaires et agents publics ?

Positivons diraient certains... deux points ont été améliorés.

La qualité du dialogue social tout d'abord, avec des interlocuteurs témoignant d'un certain respect pour les représentants syndicaux et d'une écoute apparemment sincère y compris de la part de la Ministre.

Ensuite, l'abrogation du décret sur la situation de réorientation professionnelle issu de la Loi mobilité et parcours professionnels que la FGF-FO a combattue et continue de combattre sur des parties non abrogées comme le recours à l'intérim par exemple.

C'est hélas bien léger par rapport aux attentes des personnels !

  • Sur le pouvoir d'achat et l'augmentation de la valeur du point d'indice toujours aucune proposition de revalorisation.
  • Sur la refonte des grilles indiciaires des trois catégories, beaucoup de promesses certainement irréalistes telle que l'annonce d'une réforme ambitieuse des grilles quand, dans le même temps, le gouvernement veut atteindre 0 % de déficit public. Comment y arriver quand, avec un déficit prévu à 3 %, les salaires n'augmentent pas d'un pouce et même régressent avec la hausse des retenues pour les pensions de retraites ?
  • Sur la revalorisation des primes et déroulement de carrière, forte déception avec la diminution de moitié des mesures catégorielles au prétexte du remplacement de tous les fonctionnaires partant en retraite.
  • Sur l'exercice des missions, des situations de plus en plus compliquées avec des réductions d'effectifs sans précédent dans certains ministères au prétexte d'un renforcement de missions dites prioritaires. L'adéquation missions/moyens ne peut se contenter de redéploiement mais nécessite des recrutements supplémentaires là où c'est nécessaire.
  • Sur les conditions de travail, en particulier dans les missions non prioritaires, des difficultés croissantes impactant la sécurité au travail.
  • Sur l'action sociale, là aussi, le gouvernement restreint les crédits alloués pour 2013, de 6,5 %.
  • Sur la journée de carence, tant contestée lors de son installation par les ministres aujourd'hui au pouvoir, toujours aucun retour en arrière.

Enfin, ce chapitre ne serait pas clos sans évoquer l'inquiétude liée au futur projet de Loi sur l'acte III de la décentralisation sur la situation statutaire des personnels.

Alors que certaines prophéties Mayas prévoient la fin du monde ou la fin d'un monde pour le 21 décembre 2012, de leur côté, les fonctionnaires et agents publics savent déjà que ce ne sera pas la fin de la rigueur ni de l'austérité.

C'est pourquoi, dès le mois de janvier 2013, pour améliorer leurs conditions de travail, leur pouvoir d'achat, ils s'inscriront avec détermination dans toute action avec la Confédération FO !

Commenter cet article