Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNDR FO

UNDR FO

Union Nationale FO des Personnels des services des Départements et des Régions

Publié le par unpsdr-fo

Et ça continue... après le rapport de la cour des comptes qui veut faire croire que la Fonction publique et les fonctionnaires se résument à une simple dépense publique, le discours de politique générale du Premier ministre enfonce le clou.

Les mots sont affligeants désintoxication, addiction : les Français seraient donc accros à la dépense publique d’après le Premier ministre pour qui il faut baisser cette dépense de 3% du PIB. Il faudrait alors éradiquer la maladie !

De fait, diminution drastique des budgets, suppression de postes, externalisation des missions (privatisation) et évidemment gel des rémunérations pour les fonctionnaires sont à venir.

A l’heure où le service public, garant de la cohésion sociale, est une nécessité permanente pour garantir l’égalité des droits des citoyens le Premier ministre s’adonne donc au sport national le « fonctionnaire– bashing ».

Pour la FGF-FO, le Premier ministre devrait plutôt aller à la rencontre des personnels. Il constaterait qu’à l’hôpital, dans la police, à l’école et dans tous les services administratifs et techniques, les agents travaillent dans des conditions difficiles voire déplorables, portés par leur seul sens indéfectible du service public.

Pour la FGF-FO, il est clair qu’un tel discours n’augure rien de bon pour entamer un dialogue social sincère et constructif.

La FGF-FO ne s’inscrira pas dans ce contexte aveugle de la réduction des dépenses publiques et continuera, en toute indépendance, de porter ses revendications :

Défense du statut général et des statuts particuliers, arrêt des suppressions de postes, revalorisation des salaires par l’augmentation de la valeur du point d’indice, arrêt des restructurations des services et amélioration des carrières.

Face à cette avalanche d’annonces stigmatisantes contre la Fonction publique et ses agents, il est évident que le rapport de force est engagé !

Commenter cet article